La Biodynamie – principes

La biodynamie

Cultiver durablement, en respect de l’environnement, de notre terre, avec des rendements suffisants et la meilleure qualité possible, est loin d’être une pensée nouvelle.

Les débuts de la biodynamie, incités par La famille Vilmorin, botanistes des rois tels que Louis XV, n’ont pas permis un développement de cette forme de culture.

C’est en 1924, que Rudolf Steiner, travailla sur les fondations de cette agriculture biodynamique, en regroupant les sciences composant cette agriculture, mais ses efforts n’ont pas suffit à enrayer l’industrie phytopharmaceutique.

R. Steiner prouva que les plantes ne tombaient pas malades, mais c’est leur environnement qui les rendaient faibles.

Les Objectifs:

L’agriculture biodynamique se base sur un principe fondamental : réguler le sol, l’entretenir, pour garantir des plantes saines.

Les points essentiels:

- régénérer et entretenir la terre, pour des plantes saines, sans traitements chimiques.

- prendre en compte les éléments cosmiques (lune, soleil, constellations…)

En pratique, l’agriculture biodynamique ressemble à l’homéopathie, bien connue pour ses vertus sur le corps humain.

L’utilisation de purins de plantes, de déjections d’animaux, permet de nourrir convenablement les cultures, car on apporte les éléments minéraux utiles, aidant la plante à combattre elle-même les maladies.

En culture bio-dynamique, il est utile de traiter « le mal par le mal », pour déclencher la protection naturelle de la plante (principe du vaccin).

Pour en savoir plus:

Maison de la biodynamie

- 20 d’alsace

Les beaux jardins

Partagez vos émotions
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Yahoo! Buzz
  • RSS
Toute l'actualité du jardin.